Assurance voyage Cambodge

Les expatriés demandent généralement: «Ai-je vraiment besoin d’une assurance maladie privée au Cambodge, alors que les frais d’hospitalisation dans le pays sont déjà assez bon marché? Je peux même acheter des pilules dans une pharmacie sans ordonnance? ”

Eh bien, la réponse est que cela dépend.

Dans un pays comme la France, l’assurance maladie est obligatoire. Au Cambodge, c’est totalement facultatif. En fait, vous pouvez survivre au Cambodge sans assurance maladie. Cependant, obtenir une assurance maladie présente de nombreux avantages substantiels.

Qualité de la santé
L’avantage le plus important de l’assurance maladie est l’amélioration des soins de santé.

Mais cela ne signifie pas que les hôpitaux cambodgiens offrent un meilleur traitement aux personnes qui ont une assurance maladie. Le fait est que vous bénéficiez de la même qualité de traitement auprès de n’importe quel fournisseur de soins de santé au Cambodge, que vous ayez ou non une assurance maladie.

La principale préoccupation concerne la qualité globale des soins de santé au Cambodge.

Bien que le système de santé cambodgien se soit amélioré au fil des ans, les expatriés et les Cambodgiens continuent à prendre l’avion et se rendent dans des hôpitaux de pays voisins comme la Thaïlande et le Vietnam.

En juillet 2019, le Phnom Penh Post a indiqué que «le nombre de Cambodgiens à l’étranger qui voyagent pour des raisons médicales et des vacances en général est passé de 1,2 million en 2015 à 1,4 million en 2016, sur une population de 15,76 millions».

Cela signifie que près de 10% de la population cambodgienne préfère se faire soigner dans d’autres pays.

Pourquoi les Cambodgiens préfèrent se faire soigner à l’étranger

Les Cambodgiens préfèrent se faire soigner à l’étranger en raison de la qualité médiocre des soins de santé, de l’insuffisance des installations médicales et de la moralité discutable des médecins dans le système de santé local.

L’article du Phnom Penh Post rapportait également le cas récent d’un médecin accusé d’avoir facturé 5 000 dollars à un agriculteur pour avoir traité ses deux enfants atteints de dengue.

En d’autres termes, les Cambodgiens ne font pas confiance à leur propre système de santé. Et la situation peut même être plus compliquée pour les expatriés. Par exemple, si vous ne parlez pas la langue locale, vous ne pouvez pas vous rendre dans un hôpital.

Il n’ya qu’une poignée d’hôpitaux internationaux au Cambodge, notamment l’hôpital Royal Phnom Penh, l’hôpital universitaire international Sen Sok et l’hôpital Sunrise Japan.

Bon nombre de ces hôpitaux internationaux sont des sociétés à capitaux étrangers, dont BDMS, le plus grand réseau médical de Thaïlande, exploitant de nombreux hôpitaux privés en Thaïlande et Sunrise Healthcare Service au Japon.

Ces hôpitaux internationaux ont des médecins anglophones et disposent de meilleures installations médicales, mais leur tarif est également beaucoup plus élevé que celui des hôpitaux locaux.

En outre, la qualité des traitements et des installations reste nettement inférieure à celle d’autres pays.

Le Gouvernement cambodgien s’emploie à mettre en œuvre le système de couverture universelle de la santé, qui devrait améliorer considérablement le système de santé du pays. Mais il faut attendre 2030.

Qu’est-ce que cela signifie pour votre expatriation au Cambodge ?

Cela signifie que si vous restez au Cambodge, il est très probable que vous ayez besoin de prendre un vol  pour vous faire soigner si vous avez besoin d’un traitement médical important pour une maladie grave ou des blessures graves résultant d’un accident.

Avec l’assurance maladie, vous pouvez quitter le Cambodge sans y penser et laisser la compagnie d’assurance couvrir tous les frais médicaux, y compris l’évacuation médicale. N’hésitez pas avant votre expatriation pour le Cambodge à comparerles assurances maladies proposées par nos partenaires, afin d’éviter que le moindre soucis de santé ne signifie la fin du voyage!

Allianz-expat-assurance