Assurance voyage CanadaEmigrer au canada, le rêve francais ! Au cours de votre votre déplacement pour le Canada , il ne fait aucun doute que la problématique de votre santé ne devrait pas être un frein à vos vacances: Toutefois préparer le suivi d’un éventuel traitement régulier et savoir prévoir une infection pourtant commune est la meilleure solution afin de passer un excellent séjour.

Le Canada et la France entretiennent depuis longtemps un partenariat amical qui a permis aux deux parties de connaître un succès économique et médical solide tout au long de leur histoire. Le Canada et la France partagent de nombreuses qualités, sur le plan de la langue, de l’immigration et du monde universitaire, et sont tous deux présents au sein du G-7 actuel en tant que membres des pays les plus puissants du monde sur le plan économique.

En revanche, leurs systèmes de soins de santé diffèrent par leur structure, mais présentent des similitudes sur le plan thématique.

Le système Public:

En ce qui concerne les soins de santé financés par des fonds publics, les dépenses totales et les dépenses de santé publiques devraient représenter respectivement 11% et 8% du PIB. En cela, 70% du total des dépenses de santé provient de sources publiques. Les provinces et les territoires administrent leurs propres programmes d’assurance maladie universelle couvrant tous les résidents des provinces et des territoires. Le gouvernement fédéral contribue à ses provinces et territoires par un apport en espèces aux provinces et aux territoires, par habitant, par le biais du Transfert canadien en matière de santé. Sur le plan conceptuel, ce transfert totalisait 34 milliards de dollars canadiens en 2015-2016, représentant environ 24% du total des dépenses de santé des provinces et des territoires.

Privé: En ce qui concerne l’assurance privée, elle est détenue par environ deux tiers des Canadiens et couvre les services exclus du remboursement public. Cela comprend des éléments tels que les soins de la vue et les soins dentaires, les médicaments sur ordonnance, les services de réadaptation, les soins à domicile et les chambres privées dans les hôpitaux. En 2013, environ 90% des primes des régimes de santé privés ont été payées au moyen de contrats de groupe conclus avec des employeurs, des syndicats ou d’autres organisations. En 2015, l’assurance maladie privée représentait environ 12% du total des dépenses de santé. La majorité des assureurs sont à but lucratif. Un exemple de soins de santé privés serait un médecin de famille et son bureau dans un bâtiment séparé non affilié au gouvernement.

la couverture:

Pour être admissibles aux contributions financières fédérales versées dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé, les régimes d’assurance provinciaux et territoriaux doivent fournir une couverture en dollars US des services médicaux, de diagnostic et d’hospitalisation médicalement nécessaires (y compris les médicaments d’ordonnance aux patients hospitalisés) pour tous les résidents admissibles. De plus, les gouvernements provinciaux et territoriaux offrent divers niveaux d’avantages supplémentaires, tels que médicaments sur ordonnance en consultation externe, soins de santé mentale autres que les médecins, soins de la vue, soins dentaires, soins de santé à domicile et soins palliatifs. Différents éléments provinciaux et territoriaux auront une incidence sur l’efficacité et la productivité de différents systèmes de santé. Par exemple, il existe des différences entre le système de santé du Québec et celui de l’Ontario, car il y a plus de médecins pour 100 000 habitants en Ontario qu’au Québec. Cela pourrait donc avoir un impact en termes de productivité.

Il n’y a pas de partage des coûts pour les services de médecin, de diagnostic et d’hôpital assurés par l’État. Tous les médicaments d’ordonnance fournis dans les hôpitaux sont couverts publiquement, la couverture ambulatoire variant d’une province ou d’un territoire à l’autre. Les médecins ne sont pas autorisés à facturer aux patients des prix supérieurs au barème négocié. Si cela devait être le cas, une lourde amende serait imposée à l’agent de santé et une éventuelle révocation de sa licence médicale.

Les exemptions de partage des coûts pour les services non assurés, tels que les médicaments sur ordonnance, varient d’une province et d’un territoire à l’autre, et il n’y a pas de plafonnement des dépenses à la charge. Par exemple, le programme de médicaments sur ordonnance en Ontario exempte les personnes âgées à faible revenu et les bénéficiaires de l’assistance sociale de tout partage des coûts, à l’exception d’un co-paiement de 2,00 CAD (1,60 USD), auquel les pharmacies renoncent souvent.

Soins de longue durée et soutien social: le crédit d’impôt fédéral pour frais médicaux prend en charge les crédits d’impôt pour les personnes dont les frais médicaux, pour eux-mêmes ou pour leurs personnes à charge, sont importants (supérieurs à 3% du revenu). De plus, un crédit d’impôt pour personnes handicapées et une déduction pour frais de préposé aux soins procurent également un soulagement aux personnes (ou à leurs personnes à charge) atteintes d’une déficience mentale ou physique prolongée, ainsi qu’à celles qui engagent des dépenses pour les soins nécessaires à leur travail. En fin de compte, ceux qui se trouvent dans des situations où leurs dépenses médicales absorbent un revenu maximal sont éligibles à une indemnisation financière gouvernementale.

Surtout n’hésitez pas avant votre séjour pour le Canada à comparerles assurances maladies mises en ligne par nos partenaires, afin d’éviter que le moindre soucis de santé ne signifie la fin du voyage!

Assurance Allianz