Assurance voyage KirghizistanPendant votre expatriation au  Kirghizistan , il est certain que la problématique de votre santé ne devrait pas être un frein. Néanmoins préparer le suivi d’un éventuel traitement régulier et savoir anticiper une infection pourtant commune est la meilleure précaution afin de passer un excellent séjour.

Le Kirghizistan a entrepris de vastes réformes de son système de santé dans un contexte socioéconomique et politique difficile. Le pays a développé deux grands programmes de réforme de la santé après son indépendance: Manas (1996 à 2006) et Manas Taalimi (2006 à 2010). Ces réformes ont introduit des changements structurels globaux dans le système de prestation des soins de santé dans le but de renforcer les soins de santé primaires, de développer la médecine familiale et de restructurer le secteur hospitalier. des produits pharmaceutiques, l’amélioration de la qualité des programmes prioritaires de santé maternelle et infantile, les maladies cardiovasculaires, la tuberculose et le VIH / sida, le renforcement de la santé publique et l’amélioration de l’enseignement médical. Un programme d’action communautaire pour la santé a été mis en place par le biais de nouveaux comités de santé villageois, améliorant la promotion de la santé et permettant aux individus et aux communautés de prendre davantage en charge leur propre santé. La réforme du financement de la santé a consisté en l’introduction d’une répartition des prestataires acheteurs et la mise en place d’un payeur unique pour les services de santé dans le cadre du régime de prestations garanties par l’État (SGBP). La responsabilité de l’achat de services de santé a été consolidée dans le cadre du Fonds d’assurance maladie obligatoire (MHIF), qui regroupe les recettes générales et le financement de l’assurance maladie. Les fonds sont regroupés au niveau national depuis 2006, remplaçant le regroupement précédent au niveau de l’oblast. La transition de la mise en commun des fonds basée sur les oblasts à la mise en commun au niveau national a permis au MHIF de distribuer les fonds plus équitablement pour le SGBP et le paquet de médicaments supplémentaires. Bien que l’utilisation des soins primaires et des services hospitaliers ait diminué au cours des années 90 et au début des années 2000, elle augmente à nouveau. Il y a une égalité d’accès croissante entre les régions, une meilleure protection financière et une baisse des paiements informels, mais davantage d’efforts seront nécessaires dans ces domaines à l’avenir.

Surtout n’hésitez pas avant votre voyage pour le Kirghizistan à comparerles assurances maladies mises en ligne par nos partenaires, afin d’éviter que le moindre problème de santé ne signifie la fin du voyage!

Allianz-expat-assurance