Conseils de santé : comment éviter et traiter la diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est peut-être le problème de santé le plus courant auquel sont confrontés les voyageurs. Apprenez-en plus sur ses symptômes, son mode traitement et, surtout, comment l’éviter.

Bali Belly, Delhi Belly, The Pharaoh’s Curse, Montezuma’s Revenge, The Rangoon Runs: peu importe comment vous l’appelez. Peu importe aussi où que vous soyez dans le monde. La diarrhée du voyageur peut vous laisser coincé aux toilettes, voire pire, dans un lit d’hôpital.

Comment ça se propage?

Il existe différentes causes de diarrhée du voyageur. Toutefois, elle se propage principalement par la nourriture et l’eau contaminées. Quoi qu’il en soit, cela peut aussi venir de mauvaises pratiques d’hygiène. A titre d’exemple, la propreté des restaurants, etc.

  • Les bactéries: telles que l’E.Coli, Salmonella, Shigella et Camphylobacter ont tendance à être les principaux coupables de la diarrhée bactérienne du voyageur.
  • Virale: ce type de diarrhée est généralement causé par un anorovirus ou un rotavirus.
  • Parasites: des parasites tels que Giardia et Cryptosporidium. Ils peuvent être trouvés dans l’eau contaminée. Ceux-ci causent des problèmes intestinaux qui peuvent vous laisser un souvenir durable de votre voyage.
  • Dysenterie: généralement causée par Shigella sp. de bactéries. C’est la fin sévère de l’échelle de la diarrhée et une urgence médicale.

Où pouvez-vous le contracter?

Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est plus élevé dans les endroits où les normes d’assainissement et d’hygiène ne sont pas élevées. C’est par exemple le cas de certaines régions d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Sud. C’est également le cas en Amérique centrale et au Moyen-Orient. Votre assurance voyage vous le confirmera: vous pouvez contracter la diarrhée du voyageur à tout moment, n’importe où.

Durée

La diarrhée du voyageur disparaît généralement en quelques jours. Cependant, si vous souffrez de diarrhée du voyageur depuis plus de 48 heures ou présentez des symptômes graves, consultez immédiatement un médecin. Quelques signes indiquant que vous avez atteint ce stade incluent la présence de sang dans la diarrhée (dysenterie). Il peut aussi y avoir une forte fièvre, des frissons, des lésions cutanées et des crampes abdominales sévères.

Ce sont tous des signes que les bactéries envahissent le corps en pénétrant la muqueuse intestinale. Il y a donc de fortes chances que vous ayez besoin d’antibiotiques et/ou de liquides intraveineux.

Symptômes

Les symptômes de la diarrhée du voyageur comprennent les signes suivants:

  • Douleur abdominale
  • Crampes
  • Se sentir ballonné
  • Sentiment continu d’avoir besoin d’utiliser la salle de bain
  • La nausée
  • Selles molles et liquides
  • Fatigue
  • Légère fièvre

Conseils de réhydratation

Le plus gros problème de la diarrhée est la déshydratation. De ce fait, la première étape de son traitement est la réhydratation orale. Non seulement la réhydratation nécessite plus d’eau que vous ne le pensez, mais elle nécessite également des électrolytes dans cette eau. Si vous souffrez de diarrhée du voyageur, vous devrez boire au moins trois quarts (3 litres) par jour pour remplacer les liquides perdus.

Une boisson pour sportifs (Gatorade, Powerade, Lucozade, etc.) fonctionne souvent bien. Par ailleurs, plusieurs verres de celle-ci doivent être bu chaque jour où vous ressentez des symptômes. Si vous ne trouvez pas de boisson pour sportifs, vous pouvez préparer la vôtre. Prenez ainsi une pincée de sel et quelques cuillères de sucre mélangées dans un verre d’eau propre. Même si vous vomissez tous les liquides, continuez à boire ! Une partie du liquide pénètre dans votre corps.

Si vous vivez dans un climat chaud, vous devrez peut-être consulter un médecin pour des fluides intraveineux. Évitez les boissons caféinées et l’alcool.

Vaccination

Il n’y a pas de vaccin disponible contre la diarrhée du voyageur. Votre assurance voyage vous le confirmera.

Médicaments contre la diarrhée

Médicaments anti-diarrhéiques

L’utilisation du lopéramide (Imodium) est controversée. Bien que le lopéramide prévienne la diarrhée, ce n’est pas toujours une bonne chose. Si un voyageur a une infection invasive et particulièrement forte, vous piègez essentiellement les bactéries dans l’intestin/le côlon. A cet endroit, elles peuvent causer le plus de dégâts.

La diarrhée est le moyen utilisé par le corps pour excréter ces microbes nuisibles. Les voyageurs qui ne connaissent pas la cause de leur diarrhée doivent utiliser le lopéramide avec prudence. En effet, ils peuvent faire plus de mal que de bien.

Antibiotiques

Les médicaments pour traiter la diarrhée du voyageur comprennent la famille des quinolones. C’est particulièrement le cas de la ciprofloxacine. Certaines régions du monde développent une résistance à cet antibiotique. Voilà pourquoi, l’azithromycine est considérée comme une bonne alternative.

Discutez avec votre médecin avant le départ de la possibilité d’emporter une réserve d’antibiotiques avec vous. C’est juste au cas où vous développeriez un cas grave de diarrhée du voyageur. Ces médicaments ne doivent pas être pris à titre préventif, mais accrochez-vous-en pour les prendre en cas de symptômes.

Vous ne pouvez pas vous permettre d’être ralenti par la diarrhée (réunions d’affaires, lune de miel, événement sportif, etc.)? Parlez à votre médecin de l’utilisation du sous-salicylate de bismuth (Pepto Bismol) à titre préventif. Il a été démontré que la prise de deux comprimés chaque matin et deux comprimés chaque nuit diminue les taux de diarrhée du voyageur. Cependant, cela ne peut être pris qu’à court terme, c’est-à-dire jusqu’à trois semaines.

Une constipation sévère peut également en résulter. Cette option peut ne pas convenir à tout le monde. Alors, parlez-en à votre médecin avant de l’utiliser. Cela vous évitera un quelconque de rapatriement ou une annulation de voyage, suite à des soucis de santé.

Diarrhée du voyageur: conseils de prévention

Une bonne hygiène personnelle et la prise de précautions sont de bonnes méthodes de prévention. Lorsque vous mangez ou buvez, ces précautions peuvent vous aider à éviter la diarrhée du voyageur. Lavez-vous toujours les mains avec de l’eau propre et du savon. Lorsque cela n’est pas possible, utilisez un gel antibactérien pour les mains. Le mantra “faites-le bouillir, faites-le cuire, épluchez-le ou oubliez-le” ne doit jamais être oublié.

La nourriture de rue est quelque chose que tout le monde devrait essayer en voyage. Malheureusement, il y a des choses à surveiller. Si l’endroit a l’air sale, il y a de fortes chances que la nourriture soit également contaminée. Votre assurance voyage peut vous conseiller de bien cuire vos aliments avant de les manger.

De ce fait, ne buvez que de l’eau propre que vous savez avoir été traitée, purifiée ou provenant de bouteilles ou de canettes scellées. Méfiez-vous des fruits et légumes prédécoupés qui n’ont peut-être pas été lavés à l’eau claire avant la vente. Évitez la glace dans les boissons à moins que vous ne sachiez d’où vient l’eau pour la préparer.

Astuce : si vous n’êtes pas certain de la propreté des couverts ou des baguettes, essuyez-les. Utilisez par exemple une petite quantité de gel antibactérien pour cela. Utilisez aussi une serviette ou un mouchoir avant utilisation. Enfin, pour couvrir vos besoins de sécurité, pensez à choisir une assurance voyage internationale.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *