Devriez-vous voyager pendant une pandémie?

Vous voulez voyager pendant une pandémie? On vous partage nos conseils sur les précautions de sécurité et de santé supplémentaires à prendre en cas d’épidémie.

voyager pendant une pandémie

Quand quelque chose d’important comme une pandémie se produit sur la scène mondiale, il est difficile de savoir s’il faut continuer à voyager ou non. Et ce, que ce soit une catastrophe aérienne, une attaque terroriste ou une menace de maladie. Il est toujours important de garder un bon sens de la perspective et de prendre des précautions raisonnables.

Ce que nous savons du COVID-19

Le très contagieux nouveau coronavirus 2019, ou «coronavirus de Wuhan», a été identifié pour la première fois dans la ville de Wuhan. Il s’agit d’une province du Hubei, en Chine en décembre 2019. Le mercredi 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré le COVID-19 pandémique.

La bonne nouvelle est que les leçons tirées de pratiquement toutes les épidémies et pandémies précédentes (y compris le SRAS) s’appliquent au COVID-19.

La mauvaise nouvelle est que le COVID-19 est plus insidieux que certains de ses prédécesseurs, dans la mesure où la plupart des experts croient maintenant qu’il s’agit d’un aérosol. Cela signifie qu’il peut être transmis par des gouttelettes qui pénètrent dans l’air lorsqu’une personne infectée tousse, éternue, parle, chante ou respire fortement. Garder une distance de six pieds est généralement suffisant pour protéger contre les gouttelettes de la toux et des éternuements. Cependant, passer du temps dans un espace clos avec d’autres personnes augmente la possibilité de transmission d’aérosol. Gardez à l’esprit que les personnes infectées, mais qui ne présentent aucun symptôme, peuvent propager le virus. Il est également possible d’attraper le COVID-19 en touchant une surface contenant le virus, puis en touchant son nez, sa bouche ou ses yeux.

Depuis la rédaction de cet article, la pandémie a largement perturbé les voyages et causé plus de 2 millions de morts dans le monde. Mais il y a des nouvelles positives à l’horizon. À compter de cette mise à jour (janvier 2021), un certain nombre de vaccins ont été approuvés pour utilisation, et les déploiements de vaccins ont déjà commencé dans certaines régions du monde, notamment aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans l’UE.

Cependant, il faudra plusieurs mois avant que le vaccin ne soit largement disponible. Mieux encore, des mois, voire des années, avant que la majorité de la population mondiale ne soit vaccinée.

Comment éviter d’attraper un virus

La plupart des virus se propagent dans l’air que vous respirez et dans les surfaces que vous touchez.

Gardez au moins six pieds d’espace entre vous et les autres autant que possible. Il est également très important de porter un masque facial dans les espaces publics. C’est en particulier le cas lorsque vous êtes à l’intérieur. Des masques bien ajustés fabriqués à partir de matériaux appropriés se sont avérés efficaces pour empêcher la propagation du virus. Ces matériaux devraient être couverts par votre assurance voyage frais médicaux.

Le lavage régulier des mains, l’application fréquente de désinfectant pour les mains et un bon approvisionnement en lingettes pour les mains peuvent limiter efficacement la contamination par contact. Il en va de même avec les bonnes habitudes personnelles. Par exemple, lorsque vous vous frottez ou touchez votre visage, vos yeux, votre nez ou votre bouche avec des mains ou des doigts non désinfectés. Sachez que ces gestes peuvent contribuer grandement à éviter la contagion.

Vous pouvez essayer d’appliquer de l’huile de piment fort ou de l’extrait de capsaïcine au bout de vos doigts. Toucher vos yeux, vos muqueuses ou vos lèvres provoquera une sensation de brûlure – souvent assez douloureuse. C’est une illustration dramatique de la façon dont les virus pénètrent dans le corps.

Lorsque vous voyagez, faites très attention à ce que vous touchez. Soyez conscient des poignées, des mains courantes et des poteaux, dans les bus. Faites de même avec les ascenseurs, les escaliers mécaniques, les navettes, les métros, les taxis, les tramways, les chariots et les escaliers. Évitez de toucher les comptoirs des billetteries, des kiosques d’information, des couloirs de sécurité des aéroports, des aires de repos et des salons. Lavez-vous les mains pendant longtemps jusqu’à 20 fois si nécessaire. Appliquez du désinfectant pour les mains souvent et généreusement. Évitez de vous toucher le nez, la bouche, les yeux – en fait, évitez de toucher entièrement votre visage.

Lorsque vous êtes assis ou debout à côté d’une personne qui présente des symptômes de rhume ou de grippe, essayez de vous éloigner.

Ce qu’il ne faut pas faire pour le moment pendant l’épidémie de coronavirus

Voyager pendant une pandémie suggère de prendre quelques précautions. Votre assurance voyage vous conseillera notamment de:

  • Éviter de vous rendre dans des endroits où des épidémies majeures de COVID-19 se produisent.
  • Se tenir éloigné des grands rassemblements et les espaces publics bondés autant que possible.
  • Éviter les avions, les trains, les bateaux et les bus qui proviennent d’endroits où sévit des épidémies de COVID-19. Pas pour toujours – mais certainement dans un avenir prévisible.

Est-il sécuritaire de voyager pendant une pandémie?

Les voyageurs voyagent – c’est ce qu’ils font. Mais même si vous n’êtes pas personnellement dans une catégorie à haut risque et que vous êtes donc susceptible de guérir du virus en cas d’infection, vous avez le potentiel d’infecter d’autres personnes. Il existe également un risque réel de se retrouver bloqué si un pays ferme ses frontières ou annule tous ses vols internationaux. Les procédures de quarantaine suggérés par votre assurance voyage aident à isoler les arrivées récentes des centres urbains et des pays suspects. D’ailleurs, certaines destinations nécessitent des tests COVID-19 négatifs pour l’entrée, mais quand même.

– La question liée à l’assainissement

Si vous devez voyager, l’assainissement et l’hygiène personnels sont essentiels et ne sauraient être suffisamment stressés.

Si votre chambre d’hôtel, cabine, cabine ou siège attribué dispose d’un dispositif de télécommande, placez-le dans un sac en plastique. Cela fonctionnera toujours bien et vous n’aurez pas à vous soucier de celui qui l’a utilisé en dernier.

Apportez vos propres couverts. De même, essayez de boire dans votre propre bouteille d’eau réutilisable au lieu d’utiliser les ustensiles fournis. Essuyez les plateaux, les accoudoirs et les surfaces de comptoir.

– La question liée aux conseils de sécurité

Suivez les conseils de l’OMS sur l’utilisation des masques faciaux et gardez à l’esprit que les masques sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec un nettoyage fréquent des mains. Avec de nouvelles souches plus infectieuses du virus détectées dans des régions du monde entier, le port de deux masques est recommandé. On parle ici d’un masque chirurgical surmonté d’un masque en tissu.

Jeter de l’argent dans l’hébergement de voyage en Première Classe, Classe Affaires ou classe Économique surclassée, augmentera votre espace personnel. Si vous voyagez en classe économique, ne désespérez pas. De nombreuses compagnies aériennes installent des systèmes de filtration et de filtrage de l’air plus efficaces. Donc, si vous ne pouvez pas vous permettre une mise à niveau, appliquez simplement du désinfectant. N’oubliez pas aussi de mettre un masque facial. Soyez prudent lorsque vous retirez et jetez les masques sales. Pour ce faire, utilisez les bandes élastiques ou les cordons et évitez de toucher le devant plissé.

– La question liée aux animaux

Voyager pendant une pandémie implique de ne pas caresser et ne pas toucher les animaux.

Évitez de manger des aliments crus ou insuffisamment cuits à l’étranger. Puis, évitez les «marchés humides» où les animaux sont abattus, habillés ou dépecés. Évitez les «amuse-gueules» sur les marchés extérieurs, à moins que vous ne puissiez désinfecter vos doigts. Enfin, réservez des repas «de style familial» comme conseillé lors de votre souscription à une assurance voyage famille.

Rencontrer de nouvelles personnes est une grande partie du voyage. Serrez la main avec enthousiasme si vous le souhaitez. Toutefois, appliquez discrètement du désinfectant pour les mains avant de toucher votre visage ou votre nourriture. Évitez aussi d’embrasser des inconnus (lèvres ou joues ou même mains) et évitez les câlins affectueux. Embrassez le voyage – pas la dernière épidémie.

Renforcez votre système immunitaire

Il existe des plantes médicinales antivirales en vente libre qui peuvent renforcer le système immunitaire. Ceux-ci comprennent l’échinacée, la vitamine D, l’astralagus, le sang de dragon et l’ail. C’est également le cas du genévrier, de la mélisse, l’eucalyptus et / ou le gingembre.

Il faut savoir que de nombreux remèdes à base de plantes ont bénéficié d’une acceptation populaire ces dernières années. Malgré ce fait, de nombreux membres de la communauté médicale conseillent de faire preuve de prudence. Soyez donc ouverts d’esprit, voyager pendant une pandémie c’est ok, mais soyez intelligents à ce sujet.

Consultez l’avis de voyage de votre gouvernement ou assurance voyage avant de réserver un voyage ou de décoller. Ses conseils peuvent affecter votre couverture d’assurance voyage en cas d’épidémie ou d’augmentation du risque pour votre sécurité.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *