Équipement de neige : Conseils pour rester au chaud et en sécurité sur les pistes

Équipement de neige : conseils pour rester au chaud Que vous soyez un lapin de neige chevronné ou un débutant sur les pistes, rester au chaud et en sécurité avec le bon équipement peut faire la différence entre une bonne et une mauvaise course.

équipement de neige

Neuf, de location ou d’occasion ? Que vous soyez un novice sur les pistes ou que vous ayez des années d’expériences, tout le monde a besoin d’un équipement de neige. Cela permet de se protéger des éléments, surtout si le temps change. Pour plus de renseignements, référez-vous à votre assurance voyage.

Acheter du matériel de neige d’occasion

Tout le monde n’a pas les moyens de louer ou d’acheter du matériel neuf. Donc, si vous envisagez d’acheter des vestes et des pantalons d’occasion, vérifiez les fermetures éclair. Pensez aussi à vérifier l’état des vêtements avant d’acheter. Les fermetures éclair fonctionnent-elles? Sont-elles pas cassées ? Toutes les coutures sont-elles intactes?

L’imperméabilité des vêtements de neige se détériore avec le temps, et un moyen simple de la tester est de verser une petite quantité d’eau sur le vêtement. S’il perle, alors l’imperméabilisation est toujours bonne. Par contre, s’il s’imprègne, vous devrez le ré-imperméabiliser. Il existe de nombreux produits qui peuvent redonner l’imperméabilité aux vêtements de neige usagés. Au fil du temps, vous devrez rafraîchir l’étanchéité, et ce, que votre équipement ait été acheté d’occasion ou neuf.

Un autre avantage de l’achat d’équipements de neige d’occasion réside dans le fait de leur donner une nouvelle vie. De cette façon, vous minimisez votre impact sur l’environnement. A dire vrai, c’est aussi une façon de réduire vos frais médicaux.

Cotes d’imperméabilité

Lorsque vous magasinez pour des vêtements de neige, vous devez comprendre la signification des indices d’imperméabilité et comment ils fonctionnent. L’imperméabilité se calcule en fonction de la quantité d’eau que la veste peut contenir par pouce carré de tissu. Elle est mesurée en millilitres.

La plupart des vestes et des pantalons auront des coutures scellées. Vérifiez bien cela avant votre achat. En effet, certains produits ne sont que semi-scellés. En termes de tissus, le Gore-Tex est une bonne solution, car il est très imperméable et fiable. Vous pouvez également voir d’autres tissus tels que Primaloft et Thinsulate. A noter que tous les deux sont résistants à l’humidité et respirants.

Vestes et Pantalons

Différentes vestes répondent à différentes conditions. Dans des conditions telles que le ski ou le snowboard de printemps, la pluie brumeuse ou la neige légère, vous n’aurez peut-être besoin que d’une veste de 5 000 mm. Pour une pluie légère ou une neige modérée, il vous faudra au moins une veste de 10 000 mm. Les 15 000 à 20 000 mm conviennent aux fortes pluies et à la neige mouillée. En Australie, la neige est plus humide dans les pays comme le Japon ou le Canada. Donc, l’imperméabilité sera importante, surtout si vous apprenez et passez plus votre temps en position assise que debout.

Quelle que soit la veste que vous choisissez d’acheter, vérifiez les aérations sur les bras. Cela peut vous aider à vous rafraîchir pendant la conduite. En effet, elles sont pratiques dans les endroits où les conditions ont tendance à être plus chaudes. Elles permettent aussi de réguler la chaleur de votre corps. N’oubliez pas qu’être mouillé et avoir froid dans la neige peut être désagréable. De même, cela peut mettre la vie en danger.

Avoir une veste avec de nombreuses fonctionnalités est un must. Assurez-vous qu’il dispose d’une jupe pare-neige que vous pouvez boutonner autour de vous, ce qui vous empêche d’avoir un seau de neige dans le dos et le bas de votre pantalon. Les poches sont essentielles pour avoir un endroit où ranger vos affaires comme un bonnet ou un cache-cou. Certaines vestes ont également des poches pour lunettes, des trous pour les écouteurs et des poches en plastique transparent pour votre forfait de ski.

👉 Autres accessoires utiles

Les cagoules sont quelque chose que vous n’envisagez peut-être pas. Pourtant, elles sont essentielles en cas de mauvais temps. Une bonne cagoule doit avoir un bord solide. Elle peut notamment être ajustée pour couvrir la majeure partie de votre visage au cas où le temps se refermerait.

Les pantalons de snowboard et de skis sont disponibles dans des styles amples, skinny et stretch. L’imperméabilité est importante. Comme les vestes, les pantalons sont isolés ou en coquille. Vérifiez les aérations, car personne n’aime subir l’effet des jambes et des parties intimes moites. Les guêtres de bottes sont indispensables pour éviter la neige dans vos bottes et jusqu’à la jambe de votre pantalon.

Qu’il s’agisse d’une veste ou d’un pantalon, assurez-vous que vos zips sont des zips étanches.

Coque vs entièrement isolée

Une veste shell n’est en fait que cela: une couche extérieure. On la recommande pour tous ceux qui transpirent beaucoup, car une coque peut être superposée en dessous et les couches se jettent facilement. Plus adaptées au ski et au snowboard de printemps, les vestes shell sont un peu moins chères qu’une veste entièrement isolée. Si vous skiez par temps froid et glacial, une veste shell n’est pas la meilleure option.

Les vestes entièrement isolées vous garderont au chaud et au sec par temps froid. Il existe deux types d’isolant : le duvet et le synthétique. Le duvet se compose généralement de duvet de canard ou d’oie. Par temps très froid, il vous réchauffera rapidement et durera des décennies s’il est bien entretenu. Si vous choisissez une doudoune, assurez-vous qu’elle est respirante et qu’elle comporte des aérations sous les bras. Recherchez la norme du duvet responsable (dont les politiques n’incluent pas la cueillette à vif ou le gavage des canards et des oies) lors de l’achat d’un produit en duvet. Le seul inconvénient du duvet est qu’il met un certain temps à sécher lorsqu’il est mouillé.

Le duvet synthétique imite le duvet naturel dans des effets chauffants et isolants. Il sera généralement beaucoup moins volumineux et plus facile à déplacer dans ce duvet naturel. Cependant, il n’est pas biodégradable comme le duvet naturel et peut vous donner une sensation de lourdeur.

Superposition

Avant de mettre des vêtements pour une journée de ski ou de snowboard, regardez par la fenêtre! Consultez les prévisions météo pour vous aider à choisir le nombre de couches à porter. Est-ce que le ciel est couvert et venteux ? Est-ce une belle journée? Êtes-vous en plein hiver ou est-ce le printemps ?

Il est plus facile d’enlever les couches si vous avez un peu chaud. En revanche, il est plus difficile de rester au chaud si vous n’êtes pas assez superposé. La quantité de superposition peut également dépendre du type d’équipement extérieur que vous avez. C’est-à-dire une coque ou entièrement isolée et de la sensation de chaleur.

Privilégiez la fraîcheur plutôt que d’empiler les couches. En effet, transpirer stupidement sur les pistes puis geler si un vent froid frappe, peut mettre votre santé en danger. La couche de base pour le haut de votre corps est une couche de base légère. Elle est suivie d’une couche intermédiaire chaude et isolante. Puis, terminez par votre couche extérieure.

Petit rappel:

La couche de base : doit être légère et évacuer la transpiration. Les options incluent la laine mérinos, le bambou ou le synthétique. Evitez le coton, car il absorbe la transpiration ce qui lui fait perdre ses qualités isolantes.

Couche intermédiaire : C’est la couche qui fait le travail de garder la chaleur emprisonnée contre votre corps. Polaire ou tissu mérinos plus épais. Si vous faites du ski ou du snowboard de printemps, vous voudrez peut-être abandonner cette couche et porter simplement une base et une veste.

La couche extérieure : Il s’agit de votre veste, coquille ou entièrement isolée. Notons que la couche doit être imperméable et protéger du froid et du vent.

Dans le cas de la moitié inférieure de votre corps, une paire de thermiques (merinos, bambou ou poly) puis votre pantalon et de longues chaussettes de ski/snowboard. Vous pouvez ajouter à cela si le temps exige une chaleur supplémentaire, ou soustraire si c’est une journée de printemps encore et ensoleillée.

Vous voudrez peut-être ajouter un cache-cou ou une cagoule pour garder le froid et/ou le vent hors de votre visage et de votre nuque.

Des lunettes de protection

Vous allez avoir besoin d’une paire de lunettes qui protègent vos yeux de l’éblouissement, du froid, de la pluie et du vent. Il existe de nombreuses marques différentes sur le marché. C’est donc important d’avoir la bonne paire pour s’adapter à votre visage. Comme un masque de plongée, vous voulez que les lunettes soient étanches tout autour. Il faudrait aussi qu’elles n’aient pas d’espace permettant à l’air de s’embuer à l’intérieur. Une bonne assurance voyage devrait pouvoir couvrir vos frais en cas de souci de santé.

Vous pouvez voir “Asian Fit” lorsque vous recherchez des lunettes. Cela signifie simplement que ces lunettes conviennent aux personnes ayant des pommettes hautes et un pont nasal peu profond. La forme est différente et la mousse de rembourrage peut être différente de la forme standard. Le style Over-The-Glasses (OTG) se destine à ceux qui portent des lunettes / lunettes de soleil sur ordonnance et certaines marques fabriquent même des lentilles de prescription.

👉 Cas des verres de lunettes:

Les verres de lunettes sont disponibles dans une variété de teintes et de technologies telles que la protection UV, la polarisation, le miroir, etc. Différentes teintes conviennent à une variété de conditions. C’est quelque chose que vous voudrez peut-être considérer lors de l’achat de lunettes de protection, car certaines marques proposent des verres interchangeables.

Les teintes orange, rose ou dorée sont idéales pour les jours nuageux. Elles offrent une visibilité accrue et pratiques dans des conditions de blanc. Par beau temps, une teinte bleue, grise ou miroir est préférable. Ces teintes agissent en effet comme des lunettes de soleil, réduisant ainsi l’éblouissement. Si vous allez faire du vélo de nuit, prenez des lunettes avec un verre transparent.

Gants

En ce qui concerne les gants, vous pouvez opter pour des mitaines ou des gants. Bien que les mitaines soient beaucoup plus chaudes, elles sont plus difficiles à utiliser. Lorsque vous ajustez vos gants, assurez-vous d’avoir le bon ajustement, tout comme lorsque vous achetez vos chaussures. Trop de place au bout de vos doigts rendra difficile le mouvement de vos mains et vos fermetures à glissière. S’ils sont trop serrés, ils ne couvriront pas correctement votre main ou ne couperont pas la sangle entre vos doigts.

Certains gants sont livrés avec deux couches, à savoir une couche intérieure en polaire détachable. Recherchez un gant avec un gantelet pour plus de chaleur et une facilité d’utilisation. Comme les vestes de ski, il est important de les garder imperméabilisées. Elles devront donc être nettoyées et imperméabilisées au fil du temps.

Casques

Que vous soyez en apprentissage ou expérimenté, un casque est un élément essentiel du kit pour protéger votre tête en cas de déversement. Aussi tentant que cela puisse être d’économiser quelques dollars, évitez d’acheter un casque d’occasion. Achetez toujours du neuf pour avoir l’esprit tranquille en sachant qu’il n’a pas été endommagé. Les casques sont disponibles dans une variété de styles. Alors privilégiez une variété pour trouver celui qui convient le mieux à votre tête.

Au besoin, pensez à une assurance voyage vacances. Vous aurez ainsi plus de tranquilité d’esprit.

Un casque doit être bien ajusté, mais pas trop serré une fois prêt. Faites le test de tremblement: s’il glisse sur vos yeux ou monte sur votre tête, c’est qu’il est trop gros. Essayez vos lunettes avec votre casque pour vous assurer qu’il n’y a pas d’espace entre le bord du casque et le haut de vos lunettes. Assurez-vous que le casque est ventilé, personne n’aime avoir la tête en sueur. Rangez votre casque dans un endroit frais et nettoyez-le avec un chiffon humide s’il est sale.

Bottes

👉 Cas des bottes de snowboard:

Les bottes de snowboard sont disponibles dans une variété d’options de flexion. Ces options dictent combien une botte a à offrir lorsque vous vous déplacez. Certains sont mous, d’autres sont raides. Si vous êtes un débutant ou un surfeur de park/freestyle, vous opterez probablement pour une botte mi-molle pour la flexibilité. Les bottes plus rigides sont généralement préférées par les snowboarders de montagne/snowboard de poudreuse qui ont besoin de plus de réponse.

Il existe également différents systèmes de laçage tels que le boa, le speed et le laçage traditionnel. Assurez-vous que la botte est bien ajustée, mais pas trop serrée. Vérifiez aussi qu’elle dispose d’une marge de manœuvre pour les orteils et qu’elle maintient votre talon bien ajusté pour que vous ne glissiez pas. N’achetez jamais une botte trop grande qui n’offre aucun support.

👉 Cas des chaussures de ski:

Les chaussures de ski sont différentes dans leur ajustement. Elles prennent en compte des aspects tels que le sexe, l’ajustement de la coque, la forme, le flex. Il en va de même pour l’inclinaison vers l’avant et l’angle de rampe. Même les semelles ont des objectifs différents.

Les marques et les styles varient selon le snowboard et le ski. Alors, rendez-vous dans votre magasin d’équipement de neige local pour obtenir un ajustement. Comme cela, vous saurez quel type de botte est bon pour vous et vos pieds. Comme la randonnée, il n’y a rien de pire que des pieds douloureux à cause de chaussures mal ajustées. Il est donc essentiel d’avoir des bottes confortables, bien ajustées qui s’adapteront au fil du temps à la forme de vos pieds.

Équipement de protection

Bien qu’ils ne soient pas essentiels, les équipements de protection aident à minimiser les blessures en cas de chute. C’est par exemple le cas des sous-shorts rembourrés pour protéger vos fesses et votre coccyx et des protège-poignets. C’est notamment le cas si la pente est un peu glacée. Avoir un équipement de protection peut également vous donner un peu plus de confiance. C’est d’autant plus le cas lorsque vous apprenez. Au fur et à mesure que vous gagnez en compétences et en confiance, vous êtes moins susceptible de tomber.

Prendre soin de votre équipement de neige

Vous prendrez votre snowboard ou vos skis pour les ajuster et les farter pour les maintenir en parfait état. Il peut même arriver de vous assurer qu’ils fonctionnent correctement. Il en va de même pour vos vêtements de dessus, car c’est la couche principale qui vous protège des éléments. La saleté, l’huile et l’usure générale affectent la respirabilité et la capacité d’un vêtement à être imperméable. Votre veste et votre pantalon peuvent finir par absorber de l’eau et vous faire transpirer s’ils ne sont pas propres.

Ne laissez pas votre équipement de neige sentir mauvais et se salir. Lavez ainsi vos vêtements en suivant leurs instructions d’entretien et remplacez l’imperméabilisation si nécessaire. N’oubliez pas de laver également vos sous-vêtements.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *