Eviter les piqûres de moustiques: ce qu’il faut savoir!

Le moustique est le deuxième animal le plus dangereux de la planète (après les humains). Il tue des millions de personnes chaque année en raison de sa capacité à transporter et à propager des maladies. Apprenez à vous protéger de ces minuscules terreurs en voyage.

Plus d’un million de personnes meurent chaque année de maladies transmises par les moustiques. Le paludisme serait responsable de la moitié des décès liés aux moustiques, tandis que le reste serait des maladies telles que la fièvre jaune, le chikungunya et la dengue.

  • Généralités sur les moustiques
  • Maladies transmises par les moustiques
  • Qu’est-ce qui attire les moustiques?
  • 4 façons de prévenir les piqûres de moustiques
  • Répulsifs anti-moustiques naturels ou commerciaux?
  • Les répulsifs oraux contre les moustiques fonctionnent-ils?

Généralités sur les moustiques

Les moustiques sont des insectes à deux ailes de l’ordre des diptères. Anophèles, Culex et Aedes sont les types de moustiques à connaître. Ils sont responsables de la plupart des piqûres humaines et de la transmission de maladies.

Seules les moustiques femelles sont des piqueurs, car elles ont besoin de sang pour produire des œufs. Elles nécessitent généralement un repas de sang tous les trois à quatre jours.

Les mâles se contentent de fleurs et de nectar.

Différentes espèces préfèrent se nourrir à différents moments de la journée. Par exemple, le moustique Culex, qui est porteur de maladies telles que le Nil occidental, l’encéphalite japonaise et la filariose, préfère mordre du crépuscule à l’aube. C’est le moment où les voyageurs devraient être le plus conscient des moustiques. Ils doivent se préparer avec un insectifuge et des vêtements à manches longues dans les zones infestées de moustiques.

Maladies transmises par les moustiques

Avant de partir en voyage, il est important de connaître la maladie que les moustiques peuvent transmettre. La fièvre jaune et la dengue sont deux maladies virales courantes dont les voyageurs doivent être conscients. Heureusement, la fièvre jaune est évitable par la vaccination. Pour d’infos là-dessus, n’hésitez à souscrire à une assurance santé expatrié.

Le paludisme est une autre maladie que les voyageurs doivent connaître. Cette infection parasitaire transmise par le sang est un tueur mondial. La fièvre Chikungunya est portée par le moustique tigre asiatique et le même moustique porteur de la fièvre jaune. Le virus Zika et la filariose méritent également d’être mentionnés. Il existe de nombreuses autres infections portées par les moustiques. Elles contribuent toutes à constituer une liste de raisons de ne pas se faire mordre! Pour plus d’informations à ce sujet, contactez votre assurance voyage.

Qu’est-ce qui attire les moustiques?

Les choses qui attirent les moustiques à piquer ne sont pas complètement comprises et impliquent tous les sens du moustique. Celles-ci se fixent sur leur cible à l’aide d’indices visuels et thermiques, ainsi que d’un odorat très développé. L’heure de la journée où un moustique choisit de piquer, aide à illustrer les indices qu’il utilise pour trouver votre corps.

On pense que les mordeurs du jour ont un sens visuel plus développé et sont attirés par les couleurs plus foncées, comme les t-shirts noirs. De nombreux mouvements aident également à attirer son attention.

Les mordeurs du crépuscule à l’aube sont pour leur part connus pour un système de détection de chaleur plus élaboré. Ils sont attirés par la chaleur et l’humidité de votre peau.

On pense également que les personnes qui transpirent plus, attirent davantage les moustiques. Ainsi, les parfums, les savons parfumés et les lotions sont également des attractifs probables.

Plusieurs bonnes hypothèses existent sur la probabilité d’attraction des moustiques vers le dioxyde de carbone, qu’est le gaz expiré par la respiration.

Certains types de moustiques ont un penchant pour certains endroits du corps tels que les chevilles, le visage ou les mains.

Plusieurs études bien rédigées ont montré quelques statistiques:

  • Les adultes sont plus susceptibles d’être mordus que les enfants
  • Cette variante d’insecte préfère les hommes aux femmes
  • Les personnes plus grandes sont plus susceptibles d’être mordues que les personnes plus petites.

4 façons de prévenir les piqûres de moustiques

Vêtements:

Utilisez une combinaison de méthodes pour éviter les morsures et rester en bonne santé pendant votre voyage. Le premier conseil pour la prévention des piqûres de moustiques est de porter des vêtements adaptés.

Les couleurs plus claires sont les meilleures, et les manches longues et les pantalons agissent comme une barrière contre le moustique attaquant.

Considérez les vêtements comme une armure qui est difficile à pénétrer pour l’insecte. Il faut être prudent en portant des manches longues et des pantalons dans des environnements chauds et tropicaux. Cela peut entraîner une surchauffe et une déshydratation. Alors, optez plutôt pour des vêtements légers.

Moustiquaires:

Les moustiquaires sont un excellent choix à utiliser la nuit. Ils agissent comme une barrière pour éloigner les moustiques pendant que vous dormez.

Les voyageurs qui logent dans une pièce avec des fenêtres fermées en permanence et la climatisation vont s’en sortir sans utiliser de moustiquaire. Cependant, si vous séjournez dans des zones rurales ou des auberges avec des fenêtres ouvertes et un accès extérieur, préparez-vous avec un moustiquaire. C’est souvent le cas lors de voyages pas chers.

Perméthrine

La perméthrine est un insecticide qui tue ou étourdit les insectes. Développée à partir de la fleur de chrysanthème, la perméthrine peut être appliquée directement sur les vêtements ou les tissus.

L’application pourrait être faite sur des tentes, des moustiquaires, des chemises, des pantalons et des rideaux. Des études ont montré que la perméthrine dure environ deux semaines et ne tache pas. Elle est presque inodore et peut rester après plusieurs lavages.

Une application correcte se fait généralement avec un spray. Pour ce faire, utilisez juste assez pour humidifier le tissu et en laissant sécher deux à quatre heures.

Cette perméthrine offre également une protection contre d’autres insectes porteurs de maladies tels que les acariens, les puces, les tiques et les mouches.

La plupart des serpentins anti-moustiques, qui sont brûlés pour empêcher les moustiques dans une zone limitée, contiennent de la perméthrine. Ce produit chimique a une faible capacité à être absorbé par la peau et a une très faible toxicité pour les mammifères. Il ne doit pas être appliqué directement sur la peau. A noter que de meilleures mesures à appliquer sur votre peau, existent.

DEET

Le DEET (N, N-diéthyl-méta-toluamide) est le premier choix pour la prévention des piqûres de moustiques. C’est un composé plus ancien avec son innocuité et son efficacité très bien étudiées.

Utilisé pour la première fois par l’armée dans les années 40, il est entré en usage civil dans les années 50. Le DEET a fait l’objet de nombreuses études portant sur la sécurité des utilisateurs et les effets indésirables. Travaillant en perturbant l’odorat du moustique, il aide à “brouiller le radar” du moustique essayant de trouver une cible. Des tests intensifs ont été effectués sur plus de 20 000 autres composés. Ainsi, les résultats ont montré que le DEET est le meilleur en termes de durée de protection et de types d’insectes qu’il repousse.

Le DEET est efficace pour repousser les puces, les tiques, les moustiques et les aoûtats.

Les différents modes de présentation du DEET:

Les préparations commerciales typiques de DEET comprennent des gels, des lotions, des sprays. On peut aussi le trouver dans diverses concentrations, jusqu’à 100%. La plupart des publications sur la médecine des voyages conviennent qu’une concentration de 35% de DEET est optimale. En effet, cela offre une protection décente pendant plusieurs heures et limitant les effets secondaires potentiels d’irritation cutanée.

L’American Academy of Pediatrics conseille d’utiliser seulement une concentration de 10% de DEET pour les enfants de moins de 12 ans.

D’autres conseils à méditer:

En règle générale, plus la concentration de DEET est élevée, plus le temps de protection accordé est long. Une étude a examiné 12,5% de DEET offrant 6 heures de protection, tandis que 25% des composés ne fournissaient que 8 heures.

Le DEET est utilisé par des millions de personnes depuis plus de 50 ans. Des études menées par l’US EPA ont examiné les expositions chroniques et aiguës, le potentiel de provoquer le cancer et la possibilité de malformations congénitales. Ces études ont montré qu’aucun changement de formulation n’était nécessaire pour améliorer le profil de sécurité. Il existe cependant des cas dans la littérature médicale de toxicité du DEET. Le plus intéressant et le plus préoccupant est le rapport de 14 cas d’encéphalopathie (trouble cérébral), dont 13 cas chez des enfants de moins de huit ans. De nombreux cas impliquaient une utilisation à long terme de doses excessives et une utilisation inappropriée des produits. Les appels les plus courants aux centres antipoison impliquent la pulvérisation accidentelle de DEET dans les yeux. Au cours des 50 dernières années d’utilisation, le DEET a montré un profil d’innocuité remarquable.

Quelques points à retenir lors de l’application du DEET

  • Lors de l’utilisation simultanée d’un écran solaire et de DEET, l’efficacité de l’écran solaire sera réduite. Cela nécessitera une application d’écran solaire plus fréquente pour éviter les coups de soleil.
  • Le DEET doit être appliqué en premier. L’écran solaire sera placé au-dessus de l’insectifuge après une période de séchage de 10 minutes.
  • Soyez prudent avec le DEET et le contact avec le plastique, car cela peut causer des dommages.

Répulsifs anti-moustiques naturels ou commerciaux?

Malgré les profils d’efficacité et d’innocuité du DEET et de la perméthrine, certains voyageurs peuvent choisir d’essayer de se protéger avec des «répulsifs naturels contre les moustiques». De nombreux composés naturels ont été évalués pour leurs propriétés anti-moustiques. Certains incluent l’eucalyptus, l’ail, la citronnelle et la vitamine B. La citronnelle, dérivée de l’herbe Cymbopogon, est la plus prometteuse. Des études ont montré une protection contre les piqûres, mais pour des temps plus courts que le DEET. Une étude a montré qu’un composé de citronnelle à 10% fournissait une protection de 84% en 4 minutes, par rapport à une solution de DEET à 14% qui donnait une protection de 96%. Une autre étude a confirmé que la même citronnelle à 5% offrait une protection de 88% sur une période de 2 heures. Généralement, la citronnelle nécessitera des applications plus fréquentes pour une protection décente.

Il a été prouvé que les bougies à la citronnelle et l’encens dissuadaient les moustiques dans les arrière-cours, les porches et les chambres. Les enquêtes ont montré une réduction de 42% des morsures de ces bougies à proximité par rapport à celles qui n’avaient aucune protection.

Les répulsifs oraux contre les moustiques fonctionnent-ils?

Il s’agit d’un «Saint Graal» pour la prévention des piqûres de moustiques, mais aucune donnée efficace n’a été démontrée. On a longtemps cru que l’ingestion de certains aliments avait un effet dissuasif sur les morsures. Cela n’a pas encore été prouvé malgré de nombreuses tentatives. L’attraction des moustiques est un système complexe impliquant plusieurs méthodes, autres que le simple sens de l’odorat. L’ail, les oignons, les bananes et même les préparations orales de vitamine B ont tous été réfutés.

Les moustiques sont porteurs de maladies qui peuvent au moins gâcher un voyage avec une maladie indésirable. Les infections graves, transmises par les moustiques, peuvent entraîner la mort. La prévention des piqûres de moustiques est une caractéristique clé de la santé en voyage et doit être pensée bien avant un voyage. Les facteurs à prendre en compte lors du choix d’un anti-moustique approprié comprennent:

  • Combien de temps ai-je besoin d’une protection? 8 heures par jour, pendant 2 semaines, ou simplement quelques heures à visiter certains sites archéologiques?
  • Disponibilité des produits, localement
  • Transport de votre méthode (valise, bagage à main, sac à dos) et de l’espace dont elle aura besoin

Plus important encore, la décision de ne rien utiliser est insensée. Une combinaison de spray cutané à 35% de DEET et de vêtements traités à la perméthrine est considérée comme la méthode la plus efficace. Les personnes qui ont utilisé cette méthode de protection combinée ont montré une protection de 99,9% sur 8 heures. Ce fut un contraste flagrant comparé à ceux qui n’étaient pas protégés et recevaient en moyenne 1 188 morsures par heure! Une autre chose à retenir est qu’il suffit d’une seule piqûre de moustique infectée pour vous rendre malade! Pour des précautions supplémentaires, contactez votre assurance voyage.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *