6 conseils pour bien choisir un hopital lors d’un accident en voyage

Un accident , ou une simple grosse indigestion en voyage ? Et c’est la peur qui frappe à la porte … vous êtes dans un pays étranger, seul, et vous avez besoin d’un hôpital. Qu’avez-vous besoin de savoir? À quoi devez-vous faire attention? Voici six conseils que nous recommandons pour bien choisir un hôpital en cas d’accident de voyage, avec ou sans assurance voyage.

choisir hopital

Conseil #1 : Choisir le meilleur hôpital

Si vous êtes admis en urgence ou emmené en ambulance, vous n’aurez souvent pas beaucoup de choix quant à votre destination. Cependant, si vous pouvez exercer un choix, il est important de sélectionner le meilleur hôpital pour vous – a-t-il les bons services (par exemple un scanner), est-il propre, le personnel peut-il parler votre langue, etc.?

Les hôpitaux n’ont pas les mêmes normes de soins partout. Selon le pays dans lequel vous vous trouvez et que vous soyez dans une grande ville ou dans une zone rurale, les hôpitaux peuvent être très différents. De nombreux pays développés auront un comité de réglementation gouvernemental qui inspectera tous les hôpitaux pour s’assurer qu’il y a une norme minimale de soins, tandis que d’autres peuvent être complètement non réglementés.

D’une manière générale, les hôpitaux des pays en développement ont moins de réglementation et des normes moins strictes que ceux des pays développés. L’Afrique subsaharienne est connue pour ses institutions sous-financées et en sous-effectif, et certaines parties de l’Amérique du Sud ont un héritage médiocre en ce qui concerne l’état des soins de santé. Cependant, l’Asie du Sud-Est et le sous-continent indien possèdent certains des meilleurs hôpitaux du monde; tout est une question de choix du bon endroit. Attention aussi aux prix car certains hopitaux sont hors de prix.

Conseil#2: prevenez votre assurance voyage

Informez votre assureur que vous avez été admis le plus tôt possible, afin de vous assurer que vous êtes couvert pour tous les traitements que vous recevez. Si vous pouvez leur faire savoir avant d’arriver à l’hôpital, ils pourront peut-être vous indiquer le meilleur établissement de la ville, et ceux avec qui ils ont des accords de tiers payant.

Conseil #3 : Hôpital privé ou public?

Les hôpitaux privés sont généralement aussi bons que les hôpitaux publics et, dans de nombreux endroits, souvent meilleurs. Les hôpitaux privés ont tendance à bénéficier d’un meilleur financement et peuvent donc se permettre de meilleurs équipements et installations. Vous pouvez également avoir une meilleure chance de trouver du personnel médical qui parle anglais.

Les hôpitaux publics peuvent offrir une gamme de services que les privés n’offrent pas, y compris des unités de soins intensifs, des interventions cardiaques d’urgence et un plus large éventail de personnel pour les services paramédicaux tels que la physiothérapie et la radiologie.

Conseil #4: L’hôpital est-il propre?

En règle générale, la propreté est un bon indicateur du niveau de sécurité dans un hôpital. Le bouche à oreille est également un bon moyen d’évaluer la réputation d’un hôpital. Si vous êtes couvert par un assureur fiable, ses équipes d’assistance d’urgence doivent avoir l’expérience et les connaissances d’hôpitaux de qualité dans le monde.
Poser des questions

N’ayez pas peur de poser des questions qui peuvent sembler difficiles – il est important que vous sachiez ce qui vous arrive, et au lieu d’être offensé, le personnel médical a le devoir de veiller à ce que vous soyez au courant de ce qui se passe.

Conseil #5: Partagez bien vos informations médicales et personnelles.

Il vous sera demandé vos détails démographiques (âge, sexe, plus proche parent, etc.) et vos antécédents médicaux. C’est une bonne idée d’avoir avec vous une liste des opérations précédentes, des maladies et des traitements que vous avez pu avoir, ainsi qu’une liste des médicaments et des allergies. On vous demandera également comment vous allez payer le traitement. Sans assurance, cela peut coûter cher, alors assurez-vous d’être couvert et vous pouvez donner au personnel de l’hôpital les coordonnées de votre assureur qui devrait alors être en mesure de régler vos factures.

Conseil#6: Prenez votre trousse de premiers soins et vos medicaments

Une trousse médicale d’urgence est toujours utile, mais ce que vous pouvez faire avec un est limité. Les kits devraient idéalement contenir des analgésiques de base, des préparations antiseptiques, anti-diarrhéiques et de réhydratation, des bandages et des emplâtres. Les lois sur les douanes et les ordonnances limitent le montant que vous pouvez emporter avec vous.

Pour toute condition préoccupante, il est toujours préférable de consulter un médecin expert – les choses peuvent être réglées avant qu’elles ne se transforment en problèmes majeurs et parfois vous avez besoin d’un médecin pour vous donner des médicaments auxquels vous ne pouvez autrement pas accéder.

Si vous prenez des médicaments, par exemple de l’insuline, il est essentiel de conserver un approvisionnement adéquat et de conserver les magasins dans deux sacs séparés au cas où l’un serait perdu. De plus, si vous êtes anaphylactique, n’oubliez pas d’emporter de l’adrénaline avec vous et donnez à votre compagnon de voyage des instructions sur la façon de l’utiliser. Ayez toujours une lettre du médecin pour décrire les médicaments que vous prenez, la posologie et la raison médicale.
Utilisez votre bon sens

Les plus gros problèmes auxquels sont confrontés les voyageurs sont la déshydratation et les maladies gastro-intestinales telles que la diarrhée du voyageur sur la route. Les éviter peut être aussi simple que de prendre des précautions de santé de bon sens.

La déshydratation est facilement contrecarrée en buvant beaucoup d’eau propre chaque jour et, si nécessaire, des électrolytes sous forme de Gatorade ou soluble dans l’eau. Maintenir une bonne hygiène personnelle est primordial lorsque vous voyagez et soyez vigilant sur ce que vous choisissez de manger et de boire, la propreté de l’endroit où vous mangez, que ce soit un café ou de la nourriture de rue.

Assurez-vous d’être suffisamment assuré médicalement (avec une bonne assurance voyage) pour que vos factures soient payées et vous bénéficierez d’un soutien pour vous aider à surmonter votre crise de santé.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *