Eau en bouteille ou eau purifiée: quel est le meilleur?

Pensez à l’impact environnemental que vous faites avant d’acheter une bouteille d’eau. Nous examinons ici, quelques alternatives pour réduire votre impact.

Rien ne peut gâcher votre voyage comme boire de l’eau insalubre. Cela peut en effet provoquer des diarrhées, nausées, épuisements ou fièvres. Les maladies d’origine hydrique causées par de mauvaises bactéries et virus d’origine hydrique sont l’une des principales causes de problèmes de santé pour les voyageurs. Cela peut avoir de graves conséquences immédiates et des séquelles qui peuvent durer des mois.

Il y a quelques autres polluants de l’eau à considérer. Tel est le cas des produits chimiques et métaux qui proviennent de conduites d’eau mal entretenues et d’autres sources.

  • Risques d’eaux locaux en voyage
  • Impact environnemental de l’eau embouteillée
  • Alternatives à l’eau embouteillée en voyage

Risques d’eaux locaux en voyage

Les zones à haut risque comprennent l’Amérique centrale, la plupart de l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient. Les zones à risques modérés comprennent l’Europe de l’Est, la Russie, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Chili et les Caraïbes. Même les pays développés ne sont pas nécessairement épargnés

A la base, si vous voulez être en sécurité, supposez le pire et planifiez en conséquence.

Votre assurance voyage peut vous conseiller de ne pas boire l’eau du robinet sans la purifier d’une manière ou d’une autre. C’est valable, même pour vous brosser les dents ou laver les fruits et légumes. Et, ne faites pas l’erreur d’utiliser des glaçons produits localement: la congélation ne tue pas les germes!

Impact environnement de l’eau embouteillée

Quiconque a voyagé, sera bien conscient de l’énorme problème des bouteilles en plastique qui jonchent la campagne. Cela transforme bien souvent la brousse et les plages immaculées en décharges.

En utilisant seulement 4 bouteilles par jour, un seul voyageur est susceptible de jeter plus de 50 bouteilles en seulement quelques semaines. Ce n’est pas un bel héritage que vous laissez à votre pays d’accueil.
En moyenne, rien qu’aux États-Unis, 1500 bouteilles en plastique sont utilisées CHAQUE SECONDE. Seul un petit pourcentage dans le monde est recyclé.

Chaque année, 8 millions de tonnes métriques de plastique sont déversées dans les océans du monde. Tout ce plastique finit par se retrouver dans les massifs déchets flottants, y compris le désormais tristement célèbre “Pacific Garbage Patch“. C’est là qu’il se décompose en microplastiques. Ceux-ci sont ensuite consommés par la vie marine qui finit par subir une mort lente et angoissante.

Ensuite, il y a l’empreinte carbone, les problèmes de santé et de toxicité … la liste est longue.

Mais tout n’est pas sombre. Il existe de nombreuses façons de consommer l’eau locale en toute sécurité. Vous pouvez aussi donner un coup de main à l’environnement en même temps sans utiliser de l’eau en bouteille.

Alternatives à l’eau embouteillée en voyage

Si vous pouvez éviter les bouteilles d’eau en plastique lors de vos voyages, vous vous rendrez service à vous-même et à l’environnement. Commencez par vous attraper une bouteille en métal ou en verre durable, ou une vessie d’hydratation réutilisable.

Voici quelques autres options qui sont toutes aussi rentables, saines et respectueuses de l’environnement:

Ebullition:

Une option très simple et économique pour vous assurer d’éliminer les bactéries qui vous rendent malade. Cependant, cela peut prendre du temps et trouver un endroit pour faire bouillir l’eau peut être difficile.

Comprimés purifiants:

Les comprimés purifiants sont simples à utiliser. Ils sont rentables mais peuvent parfois avoir un goût légèrement désagréable. Un autre facteur à considérer est que certains comprimés ont une teneur élevée en iode. De plus, tous les comprimés purifiants ne sont pas efficaces contre le Cryptosporidium, ce qui peut vous refiler une mauvaise diarrhées. Prenez ainsi le temps de lire l’emballage avant l’achat. Pour plus de conseils, consultez votre assurance voyage.

Bouteilles d’eau de voyages avec filtres:

Facile à transporter, mais peut être coûteux à acheter. Il est également facile de remplacer les filtres et toutes les bouteilles ne filtrent pas les virus. Certaines bouteilles utilisent un filtre à iode qui peut donner à l’eau un goût d’iode, tandis que d’autres utilisent des filtres à charbon.

Pailles purifiantes:

Il s’agit d’une option de purification d’eau portable et économique pour les voyageurs. C’est particulièrement le cas pour les randonneurs et les campeurs en milieu sauvage. Elle vous permet de boire directement dans une rivière ou un ruisseau.
Elles durent environ trois à cinq ans selon la fréquence d’utilisation et filtreront un pourcentage élevé d’agents pathogènes d’origine hydrique.

Purificateurs UV portables:

Un moyen facile et portable pour tuer les insectes et stériliser l’eau locale. Cependant, l’inconvénient des purificateurs UV est qu’ils peuvent être coûteux. Ils doivent aussi être rechargés et peuvent être fragiles. Ils nécessitent des pièces de rechange et ne fonctionnent pas avec de l’eau sale.

Carafes filtrantes:

Il existe de nombreuses carafes filtrantes disponibles sur le marché. Cependant, elles ne conviennent pas aux voyageurs pressés en déplacement. Mais, l’eau filtrée en carafe a bon goût et cela peut être une mesure rentable si vous restez dans une destination pendant un certain temps. Assurez-vous de vérifier le type de filtre afin de pouvoir filtrer les mauvaises bactéries et autres polluants.

Stations d’eau:

De nombreux pays du monde entier installent maintenant des stations de remplissage d’eau dans les espaces publics. C’est aussi le cas dans les aéroports et à divers endroits où les gens font de la randonnée, de l’escalade et d’autres activités de plein air. C’est un moyen rapide et facile pour obtenir de l’eau potable.

Aux États-Unis, de nombreux aéroports, y compris les aéroports internationaux de San Francisco, Denver et Tampa, ont installé des stations de remplissage d’eau pour les voyageurs et les travailleurs.

En Thaïlande, une station de remplissage d’eau a été installée dans une zone d’escalade et de spéléologie bien connue à Chiang Mai. L’effet a été instantané avec une réduction notable du nombre de bouteilles en plastique polluant le milieu environnant.

En appliquant ces conseils, vous éviterez les problèmes de rapatriement en voyage.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *