Quel pays a les meilleurs soins de santé pour les expatriés?

La santé est très souvent le sujet #1 des expatriés, au moment du départ, et tout au long de leur expatriation. Si vous ou l’un des membres de votre famille souffrez d’un grave problème de santé, cela va l’emporter sur tous les autres critères pour décider de partir, ou d’interrompre, une expatriation

Parfois, les gens ne pensent aux soins de santé pour les expatriés qu’après coup, lorsqu’ils envisagent de s’installer dans un nouveau pays. Ils partent du principe que s’ils résident actuellement dans un pays qui offre de bons services de santé, cette qualité de soins sera disponible dans leur nouvelle ville. Souvent, ils supposent également que les coûts de santé pour les expatriés seront similaires à ceux de leur pays d’origine.

Ces hypothèses sont très rarament vraies. Certains pays offrent des soins de santé universels, d’autres non. Certains permettent aux non-citoyens de participer au système universel. D’autres ne le font pas.

De plus, dans la plupart pays, le niveau des soins de santé n’est pas aussi élevé qu’en France. Cette insuffisance de la norme de soins peut s’appliquer de manière générale ou à des zones localisées de la population. Par exemple, dans certains pays, il existe un écart important entre les bons et les mauvais hôpitaux. Si vous avez de l’argent, les soins sont souvent d’un très haut niveau. L’inverse est également vrai, malheureusement.

soins de santé pour les expatriés

Nous devrions également rappeler aux futurs et actuels expatriés qu’ils devraient souscrire une assurance santé internationale s’ils prévoient de vivre à l’étranger pendant un an ou plus. Nous comparons plusieurs excellents plans de santé internationaux qui sont idéaux pour les citoyens internationaux via ce lien:

Dans tous les cas, avant ou pendant l’expat, vous aurez besoin d’un maximum d’informations sur le système de santé pour les expatriés du pays dans lequel vous envisagez de vous installer. Pour vous aider dans vos recherches, nous avons compilé des données basées sur le classement mondial de la santé de l’Organisation mondiale de la santé , et nous vous proposons un aperçu de 21 destinations d’expatriation pour les expatriés du monde entier.

Soins de santé pour les expatriés par destination dans le monde:

Santé des expatriés en Argentine Oui $300-$900 pesos par mois selon le niveau et le type d’assurance Bien qu’une assurance maladie privée ne soit pas nécessaire, elle est conseillée.


Santé des expatriés en Australie Tous les Australiens âgés de plus de 30 ans sont encouragés à avoir une assurance maladie privée. Des soins de santé publics limités sont disponibles pour les visiteurs/expatriés de certains pays. Les expatriés qui deviennent citoyens ou résidents permanents peuvent avoir droit à Medicare. À partir de 12 dollars australiens pour une couverture de base. Les installations de soins de santé disponibles en Australie sont de classe mondiale.


Santé des expatriés en Belgique Système de soins de santé socialisé obligatoire. Oui. Les personnes travaillant en Belgique paient des cotisations obligatoires sous forme d’impôts. Une assurance privée n’est pas nécessaire, mais de nombreux expatriés souscrivent une couverture supplémentaire. L’assurance privée n’est pas nécessaire pour les personnes qui paient des cotisations de santé par le biais de leurs impôts.


Santé des expatriés au Canada . Une assurance médicale est nécessaire. De 50 à 70 dollars par mois pour une couverture individuelle, et jusqu’à 200 dollars par mois pour couvrir jusqu’à deux personnes à charge. Il n’existe pas d’établissements médicaux privés au Canada.


Santé des expatriés en Chine Largement privatisé (en cours de réforme) Non. Bien qu’il soit possible de payer les services médicaux au fur et à mesure que vous les utilisez, il est conseillé de souscrire une assurance maladie complète. Une assurance privée peut coûter jusqu’à 1 000 $US par mois. Tous les hôpitaux acceptent les assurances privées.


Santé des expatriés en Allemagne Assurance maladie obligatoire pour tous les citoyens Les États membres de l’UE et de l’Espace économique européen ont conclu des accords de sécurité sociale transférables entre les pays, et cela inclut l’assurance maladie. L’assurance maladie publique est accessible à toute personne gagnant moins de 48 000 € par an. L’assurance maladie privée est disponible à partir d’environ 150 € par mois. Les États-Unis, le Canada et l’Australie ont conclu avec l’Allemagne des accords de sécurité sociale qui permettent à leurs ressortissants de demander des prestations dans leur pays d’origine tout en travaillant en Allemagne.
Inde 112 Universel Il existe des établissements publics qui facturent des frais minimes, mais une couverture privée est fortement recommandée. Les plans d’assurance locaux complets coûtent environ 4 000 à 12 000 roupies par personne. Les consultations coûtent généralement entre 200 et 800 roupies pour les meilleurs spécialistes dans des établissements de classe mondiale.


Santé des expatriés au Japon Assurance maladie obligatoire pour tous les citoyens Les expatriés devront souscrire à l’assurance maladie nationale du Japon (NHI), qui est accessible à tous les résidents, ou à une assurance privée (plan japonais ou international), ou les deux. Vous pouvez vous attendre à payer environ 150 USD par mois pour une assurance privée. Les expatriés qui souscrivent à la NHI devront payer 30 % des frais médicaux qu’ils encourent.


Santé des expatriés au Pays-Bas Assurance maladie obligatoire pour tous les citoyens Couverture privée obligatoire Les polices d’assurance coûtent en moyenne 110 € par mois Aucune cotisation d’assurance privée n’est exigée pour les enfants de moins de 18 ans.


Santé des expatriés au NouvelleZélande Une assurance privée complémentaire est disponible pour moins de 200 $ par mois pour une famille En plus de l’assurance médicale privée, il existe le système ACC financé par les contribuables, qui est le régime d’indemnisation des accidents de la Nouvelle-Zélande et qui couvre tout le monde, y compris les visiteurs, pour le coût de tout traitement nécessaire à la suite d’un accident.


Santé des expatriés au Russie Système mixte public/privé Tous les citoyens étrangers titulaires d’un permis de séjour (vid na zhitelstvo) ont le même droit aux soins de santé publics gratuits que les citoyens russes. Les étrangers qui sont considérés comme des résidents temporaires, comme ceux qui ont un permis de travail ou un visa d’affaires, peuvent ou non avoir accès aux soins de santé publics, en fonction des accords de réciprocité entre la Russie et le pays d’origine. Une assurance privée peut coûter entre 700 USD par an pour une police de base qui permet aux expatriés d’avoir accès aux cliniques publiques, et 2000 USD par an pour l’accès aux hôpitaux privés. Théoriquement, 90 % des citoyens russes bénéficient d’une assurance maladie par le biais du gouvernement, mais le système est sous-financé.

Santé des expatriés a Singapour Assurance maladie publique obligatoire pour tous les citoyens et résidents permanents. Couverture privée obligatoire. Les résidents permanents ont droit à l’accès au système Medisave. La couverture de l’assurance maladie privée varie entre 3 000 et 20 000 dollars par an, selon le niveau de couverture requis. La différence entre les coûts des soins de santé privés et gouvernementaux est assez faible, de sorte que la majorité des expatriés choisissent les soins de santé privés.


Santé des expatriés en Afrique du Sud Système mixte public/privé Aucune assurance maladie locale ou privée n’est requise. Dans de nombreuses compagnies, il faut être déjà inscrit à l’âge de 60 ans pour être couvert jusqu’à un âge avancé.


Santé des expatriés en Corée du Sud Le service national de santé est accessible à tous les Coréens et aux travailleurs étrangers. L’assurance privée n’est pas nécessaire, mais la plupart des expatriés y ont recours car elle permet de réduire les coûts liés à un problème de santé majeur. Pour la majorité des travailleurs étrangers, votre employeur vous parrainera pour l’assurance maladie nationale. En général, vous cotisez à hauteur de 50 % et l’entreprise vous verse les 50 % restants.


Santé des expatriés en Espagne Tous les expatriés possédant un numéro de sécurité sociale ont le droit d’accéder aux services de santé. Vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance maladie si vous êtes légalement employé en Espagne. Votre employeur est tenu de verser environ trente pour cent de votre salaire à un fonds de santé qui vous couvre, vous et toutes les personnes à votre charge. Une assurance privée est disponible à partir d’environ 30 euros par mois. Le système de santé universel ne couvre pas les soins dentaires.


Santé des expatriés en Thaïlande Les soins de base sont fournis aux ressortissants thaïlandais. Aucune couverture privée n’est requise. Les soins ambulatoires sont généralement considérés comme très abordables et de nombreux expatriés ne souscrivent donc pas d’assurance supplémentaire pour couvrir ces coûts.


Santé des expatriés aux EAU Les expatriés titulaires d’un visa de résidence doivent avoir une couverture d’assurance minimale. Si vous n’avez pas d’assurance médicale, vous devez demander une carte de santé. Cette carte ne vous donnera droit qu’à des soins médicaux peu coûteux dans les hôpitaux et cliniques publics. Une couverture médicale privée est nécessaire.

Santé des expatriés au Royaume-Uni Une fois que vous êtes résident, les impôts que vous payez impliquent que vous avez droit aux soins de santé publics. En tant qu’expatrié ayant l’autorisation de vivre et de travailler au Royaume-Uni, vous aurez accès au NHS gratuit si vous êtes originaire de l’UE, d’Australie et de Nouvelle-Zélande ; tous les autres résidents non britanniques devront payer leurs traitements médicaux pendant 12 mois à compter de leur première inscription auprès d’un médecin local (GP). Une assurance maladie privée n’est pas nécessaire si vous remplissez les conditions requises pour bénéficier du National Health Service, bien que certains expatriés puissent souhaiter s’en assurer s’ils ont besoin d’un niveau de soins plus élevé. Vous devez vous inscrire auprès d’un médecin généraliste/chirurgien dans la zone de recrutement de votre résidence pour pouvoir bénéficier des soins du NHS.


Santé des expatriés aux Etats-Unis : Assurance maladie obligatoire. Non Les plans d’assurance maladie sont très coûteux et les primes mensuelles peuvent atteindre 2 000 dollars pour une famille. Les assurances pour les soins dentaires et visuels sont vendues séparément des plans d’assurance médicale. Si vous pouvez conserver votre assurance dans votre pays d’origine, c’est peut-être le meilleur choix pour le début, car de nombreux expatriés l’ont fait avec succès et ont trouvé cela très pratique et moins cher que de changer pour un fournisseur américain.

Santé des expatriés au Vietnam Aucune couverture médicale privée n’est requise. Les expatriés doivent s’assurer que l’assurance santé Vietnam qu’ils souscrivent les couvre pour les traitements en dehors du Vietnam, car de nombreux expatriés, ainsi que les Vietnamiens les plus aisés, préfèrent se rendre à Bangkok ou à Singapour pour les traitements spécialisés et les urgences médicales.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *